Mémoire d’habilitation et discours de soutenance, en libre accès sur HAL

Le jury (de l'arrière-plan au premier plan) : Catherine Chomarat-Ruiz, Bernard Darras, Serge Proulx, Anne Beyaert-Geslin, Imad Saleh

Le 25 novembre 2015, à l’Université de Nîmes, j’ai soutenu mon habilitation à diriger des recherches (HDR). Empêché de venir en raison de l’état d’alerte à Bruxelles, Peter-Paul Verbeek n’a pas pu nous rejoindre. Le jury était finalement composé d’Anne Beyaert-Geslin, Catherine Chomarat-Ruiz, Bernard Darras, Serge Proulx et Imad Saleh.

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de mettre en ligne sur l’archive ouverte HAL le texte intégral de mon mémoire de synthèse, ainsi que celui de mon discours de soutenance. Cette mise en ligne complète le dispositif hybride que j’avais mis en place pour cette habilitation et selon lequel les publications auxquelles il est fait référence dans le mémoire sont toutes répertoriées en ligne sur HAL (à l’adresse hal.stephane-vial.net) et sont systématiquement référencées (dans le mémoire) à l’aide de leur identifiant HAL id.

Parmi les nombreuses questions soulevées et débattues pendant la soutenance, je retiendrai ici celle de mon ancrage disciplinaire, qui a nourri divers échanges, en raison de l’interdisciplinarité foncière de mes travaux. Celle-ci se trouve d’ailleurs incarnée par les membres du jury eux-mêmes, qui représentaient des disciplines comme la philosophie, l’esthétique, la phénoménologie, la sémiotique, les sciences de l’information et de la communication, la sociologie de la communication, l’informatique, le design numérique. Le rapport de soutenance conclut à un triple ancrage disciplinaire, à cheval sur les domaines suivants :

  • Design et Arts appliqués,
  • Sciences de l’information et de la communication,
  • Philosophie et Épistémologie.

À cet égard, l’habilitation à diriger des recherches aura été pour moi un exercice stimulant d’auto-analyse épistémologique, que je n’aurais sans doute pas mené de la même manière si je n’avais pas été sensibilisé autrefois à la psychanalyse de l’intellectualité (voir à ce sujet p. 16-18 du mémoire de synthèse).

Liens


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *